en cours
2016
  • lauréat de l’appel à projets en faveur de la recherche en architecture et paysage lancé par la Caisse des Dépôts et Consignations
  • en partenariat avec le laboratoire de recherche de l’ENSP de Versailles (LAREP) et de sa Chaire Paysage et Énergie, le réseau des territoires à énergie positive (Tepos), l’association négaWatt, le collectif Paysages de l’après-pétrole (PAP)

Mission

Une recherche-action avec un laboratoire et une école engagés sur les paysages et les transitions, des territoires volontaires, des experts mobilisés au sein d’associations et des étudiants.

Objectif

Expérimenter une mise en œuvre des transitions énergétique, écologique, démographique et territoriale par le projet de paysage, envisagé comme une méthode de travail.

Démarche

  • des territoires intercommunaux volontaires, le Pays de Retz (44) et la CC du Thouarsais (79), avec une mobilisation des élus et des acteurs locaux dans la durée, en croisant l'approche paysage avec leurs démarches en cours (SCOT, PLUI, PCAET),
  • appui à la conception d'une OAP Paysage et énergie, volet éolien, pour le PLUI de la CC du Thouarsais, en lien avec le plan de paysage,
  • une intervention préalable d’étudiants paysagistes, architectes, agronomes... dans les territoires qui servent de terrains d’études et de supports de projets pédagogiques,
  • un groupe de travail mobilisé au sein du Collectif PAP pour suivre les travaux et se mobiliser sur le terrain, notamment avec l’appui de la Chaire Paysage et Énergie,
  • des visites de terrain collégiales pour se rendre compte des problématiques auxquelles sont confrontés les territoires, réunir et faire émerger un débat constructif sur le paysage et les transitions,
  • l’utilisation d’outils développés avec le collectif PAP : une adaptation contemporaine de la fresque du bon gouvernement de Lorenzetti de 1338 ; un référentiel mis au point dans le cadre d’une étude de cas européens ; la mise en images des paysages qui résulteraient de l’application d’Afterres2050,
  • des échanges réguliers sur le fond avec des représentants du réseau Tepos et de l’association négaWatt pour mettre en commun nos approches respectives sur les transitions à engager dans les territoires,
  • des temps forts réunissant les différents territoires engagés pour croiser les approches,
  • un suivi sur une durée totale de 2 à 3 ans avec les territoires pour construire un programme de travail traduisant les acquis de l’expérimentation dans leurs politiques et leurs actions,
  • la construction d’une méthodologie appropriable par d’autres territoires, par des établissements d’enseignement supérieur pour faire évoluer leurs pratiques pédagogiques, par la recherche pour outiller et instruire de nouveaux champs d’exploration et de réflexion appliquée, par les professionnels pour enrichir leurs modes d’intervention, leurs discours et leurs pratiques.

Liens