en cours
2016
  • maître d’ouvrage : Collectif Paysages de l’après-pétrole, avec le soutien de la Fondation pour le progrès de l’homme et du Ministère de la Transition écologique et solidaire
  • mission : repérage d'expériences européennes, enquêtes de terrain, recueil d’études de cas

Contexte

Analyser et comparer, à travers l'Europe, des expériences de territoires engagés dans des démarches paysagères ayant guidé, harmonisé et facilité un projet sociétal de transition écologique. Cette recherche doit permettre d’élargir le regard, de découvrir des pratiques différentes, d’imaginer de nouvelles modalités d'actions, de disposer d’un outil de médiation et d’analyse comparée.

Publics visés

Les élus et leurs partenaires ainsi que la société civile.

Objectifs

  • montrer concrètement que les paysages de l'après-pétrole sont une réalité de terrain constructive et opérationnelle, inscrite dans les questions d'actualité de transitions sociétales, énergétiques et écologiques,
  • nourrir les réflexions locales ou nationales en matière d'action paysagère,
  • se relier à des réseaux agissant à l'échelle européenne sur des thématiques liées aux enjeux de transitions,
  • illustrer les paysages de l'après-pétrole par des expériences réalisées dans des territoires en transition.

Contenu

  • Sept cas d'études choisis dans différents pays de l'Union européenne, avec des contextes géographiques, sociaux, paysagers, climatiques contrastés et complémentaires,
  • des retours d'expériences mettant l'accent sur les résultats obtenus, les changements dans les modes de vie et les paysages,
  • une analyse croisée, les déclencheurs, les invariants et les spécificités, les processus, les évolutions attendues...,
  • restitution sous forme d’une publication, traduction en anglais.

Méthode

  • utilisation d’un référentiel construit avec le collectif Paysages de l’après-pétrole pour choisir, évaluer, analyser et comparer des expériences,
  • critères prioritaires : expériences réalisées, avec un recul critique par ses acteurs, se poursuivre sur le terrain, pouvoir montrer une évolution significative avant / après, avoir engagé une transition à partir des ressources propres et de la personnalité du territoire, sans surenchère.

On en parle